Le télescope ASTEP a observé une augmentation très importante de la brillance du système Didymos-Dimorphos suite à l'impact de DART. Cette brillance a été multipliée par 4, certainement en raison de la poussière et des cailloux qui ont été mis en orbite par l'onde de choc. Il s'agit maintenant de voir à quelle vitesse ces particules vont retomber soit sur Didymos, soit sur sa petite lune Dimorphos. D'autre part, en combinant ces observations avec celles d'autres télescopes, nous allons pouvoir mesurer de combien la période orbitale de Dimorophos a été affectée par l'impact. 

 

Observations de Didymos par ASTEP

 

Tristan Guillot

(Données obtenues par Lyu Abe et l'équipe ASTEP+)

En septembre 2022, Didymos n'est pas observable depuis l'hémisphère nord, par contre, il est idéalement placé pour être observé depuis l'antarctique. Bien que l'astéroïde ne soit pas visible à l'oeil nu, il a pu être localisé sur les images du télescope ASTEP+: sur l'animation ci-dessous, Didymos est le point lumineux qui se déplace sur l'image du haut vers le bas.   

Aller au haut