JUNO © NASAJuno explore pour la première fois l’intérieur de Jupiter. Les données que nous avions sur champ de gravité de Jupiter étaient issues essentiellement des mesures des missions Pionneer, Voyager, et Cassini et certaines valeurs étaient contradictoires...

Comme le montre la figure 1 tirée de l’article de Bolton et al. (2017) dans le magazine Science, les mesures faites par Juno sont plus de 10 fois plus précises que tout ce qui avait été fait jusqu’a présent et permettent non seulement de résoudre ces contradictions mais aussi de contraindre beaucoup mieux le champ gravitationnel et donc les modèles d’intérieur de Jupiter.

 Caractérisation du champ gravitationnel de Jupiter

Figure 1: Caractérisation du champ gravitationnel de Jupiter. Les mesures de la sonde Juno (en rouge)
sont comparées aux valeurs précédentes (Campbell & Synnott 1985, JUP230 et JUP310). Les modèles d'intérieur publiés
jusqu’à présent (Nettelmann et al. 2012, Hubbard & Militzer 2016, Miguel, Guillot & Fayon 2016)
sont comparés à ces mesures. [Figure tirée de Bolton et al. 2017]. 

En utilisant le code de modélisation des intérieurs planétaires CEPAM développé à l’Observatoire de la Côte d'Azur (OCA), nous pouvons étudier ce que cela implique sur l’intérieur de la planète. Ce travail, mené par Yamila Miguel (postdoc CNES à l’OCA) et Tristan Guillot (directeur de recherche CNRS à l’OCA) en collaboration avec les chercheurs de l’équipe Juno permet de montrer que l’intérieur de Jupiter est plus complexe que ce qui était imaginé jusqu’à présent, avec un noyau qui pourrait être partiellement dilué dans l’enveloppe (Figure 2). Nous devons cependant continuer d’étudier les données de Juno pour caractériser la rotation à l’intérieur de la planète pour mieux contraindre sa composition. Ces travaux sont développés dans deux articles par Wahl et al. et Kaspi et al. (2017) publiés dans le numéro spécial de la revue Geophysical Research Letters sur la mission Juno. A terme ils permettront de mieux comprendre les mécanismes de formation des planètes et de notre système Solaire. 

Coupe possible de l'intérieur de Jupiter

Figure 2: Coupe possible de l’intérieur de Jupiter. Les données de gravimétrie de Juno
ainsi que les modèles de structure interne indiquent que le noyau central de la planète
pourrait être partiellement dilué dans son enveloppe. 

 

Références: 

Bolton et al. - Science - «Jupiter’s interior and deep atmosphere: the first pole-to-pole pass with the Juno spacecraft»

Wahl, S.M., et al. GRL, «Comparing Jupiter interior structure models to Juno gravity measurements and the role of a dilute core»

Kaspi Y. et al., GRL, «The effect of differential rotation on Jupiter's low-degree even gravity moments»

 

A lire aussi

Juno, au plus profond de Jupiter

 

Aller au haut