ANO2-VEGA

Le service proposé se décompose selon les éléments suivants :

  1. la maintenance des instruments français. Cette maintenance est assurée par les équipes projets et nécessite une supervision scientifique afin de garantir la stabilité de l’instrumentation. Il s’ensuit des opérations d’étalonnage et de contrôle des performances nécessitant des observations techniques et de l’analyse de données. Des opérations mineures de jouvence sont également prévues afin de conserver les instruments au meilleur niveau opérationnel. L’équipement prochain des télescopes d’optique adaptative fait également l’objet d’une réflexion amont sur l’évolution envisageable des instruments, notamment dans le visible.
  2. la mise en service de salles d’observation à distance (une à Meudon et une à Nice) et l’assistance pour les observations à distance. Depuis 2010, VEGA observe à distance pour environ 70% des nuits affectées (40 nuits sur 60 en 2011). Le service s’occupe de la documentation et de l’organisation des observations à distance, gestion du planning et de la programmation des séquences d’observation ainsi que le déroulement des observations. Des outils de type OV ont été développés pour faciliter ce travail. L’un d’entre eux PIVOT nécessite en particulier une mise à niveau d’afin d’assurer une gestion annuelle des observations (et non plus semestrielle) qui serait plus simple et en partie automatisée avec une visualisation intégrée des observabilités (type Aspro).
  3. le maintien de pipelines de réduction de données et l’assistance à leur utilisation. Les données doivent être mises en place sur les centres de traitement, prétraitées pour tout ce qui concerne les mises en forme. Une base de données a été développée pour la gestion et l’archivage de ces données. Le logiciel de réduction de données n’est pas facilement distribuable sur n’importe quelle plateforme et la philosophie adoptée est d’offrir l’accès aux données et aux outils de réduction sur les ordinateurs mis à disposition dans les laboratoires qui hébergent ce service.

Le service s’appuie également sur les outils développés par le JMMC pour :

  • l’assistance à la préparation des demandes de temps,
  • l’aide à la préparation des observations une fois le temps obtenu : assistance dans l’utilisation des outils de planification.

Le développement des outils JMMC a en effet pris en compte les besoins spécifiques CHARA grâce à l’implication forte dans ce service des responsables des instruments français sur CHARA.

Contact local : N. Nardetto

Contact national : N. Nardetto

ANO2-MATISSE

Tâches de service MATISSE :

Nous anticipons que l'accompagnement des observations de MATISSE, qui commenceront début 2019, va nécessiter le développement et l'adaptation de modèles astrophysiques pour les cas scientifiques phares de l'instrument : la compréhension des ’moteurs’ des galaxies actives, la formation et l’évolution des systèmes planétaires, la séquence d’évolution des étoiles jeunes et la perte de masse et l’évolution des étoiles évoluées. Ces modèles, développés dans un premier temps au sein du consortium, serviront de base à la mise à disposition de grilles de modèles complexes d'une part, et de modèles plus simples d'autre part, pour le bénéfice de toute la communauté.

Contact local : B. Lopez

Contact national : B. Lopez

ANO2-SKATE

Le projet international SKA (Square Kilometer Array) a pour ambition de se comparer en résolution et sensibilité aux plus grands observatoires sol et spatiaux, et de couvrir la gamme 50 MHz à au moins 15 GHz. SKA1, la première phase de SKA, avec ses deux composantes SKA1-LOW et SKA1-MID, sera pleinement opérationnelle vers les années 2026 - 2027; les SKA Regional Centers (SRC) joueront un rôle essentiel dans l’accès à ses données. Des « précurseurs » et « éclaireurs » de SKA sont d’ores et déjà opérationnels et exploités, entre autres, par les scientifiques français. Il s’agit en particulier du réseau LOFAR (10 – 240 MHz), et, à plus haute fréquence (900 – 1670 MHz), MeerKAT en Afrique du Sud. Avec NenuFAR, un effort national de 10 ans, la France dispose d’un très grand radiotélescope basses fréquences, qui compte parmi les plus puissants du monde dans sa gamme de fréquences, entre 10 MHz et 85 MHz.

Le service d’observation SKATE a pour objet de servir le très fort intérêt manifesté par la communauté scientifique française pour SKA1 et de tirer parti des investissements de la communauté française dans les « éclaireurs » de SKA, en développant dans un même cadre les tâches de service qui préparent SKA, et celles qui concernent ses précurseurs et éclaireurs, principalement LOFAR et NenuFAR, tout en favorisant les synergies et en mettant en valeur les tâches transverses. 

Parmi les six catégories de tâches de service de SKATE (voir le site web du SNO SKATE), les tâches de service à l'OCA concernent:

- la gouvernance SKA-France.
- la définition du soutien à apporter aux utilisateurs de SKA notamment dans le cadre du futur SKA Regional Center européen
- la préparation de la participation française au SKA Regional Center
- le développement d’outils algorithmiques et méthodologiques pour SKA et ses éclaireurs ainsi que pour le SKA Regional Center européen

Contact local : C. Ferrari

Contact national : F. Casoli