REMAKE Quito-Equateur 300x150Le projet REMAKE, soutenu par l'ANR, propose le développement d’un modèle de prédiction probabiliste des forts séismes en Equateur et au Nord-Pérou, une région régulièrement frappée par des séismes destructeurs comme celui de Pedernales le 16 Avril 2016. L’originalité de l'approche est d’intégrer l’ensemble des connaissances sur la zone - tectoniques, sismologiques, géodésiques, sociétales -, pour quantifier le potentiel sismogène des principales failles et anticiper les risques sociétaux et environnementaux.
Image : Ville de Quito

Un des objectifs du projet est le développement d’un modèle de prédiction probabiliste des forts séismes qui intègre différentes échelles de temps, court terme (géodésie, sismologie) et long terme (paléosismologie), et qui s’applique tant aux failles de la croûte qu’à la zone de subduction. Le projet propose par ailleurs une étude pilote de l’aléa sismique et de la vulnérabilité du bâti à Quito, la capitale de l’Équateur, et le développement d’une plateforme de réponse rapide fournissant les caractéristiques d’un évènement sismique en temps quasi réel, informations nécessaires pour la gestion de crise. Enfin le projet propose une démarche d'appropriation et de transfert des résultats scientifiques à la société civile, avec pour objectif la co-construction entre scientifiques, décideurs et membres de la société civile, d’actions pour améliorer les politiques publiques et les pratiques relatives au risque sismique.

Il est attendu que le modèle obtenu améliore l’évaluation du risque sismique dans la zone d’étude. Il pourra aussi s’appliquer dans d’autres régions du monde soumises à un aléa sismique similaire.

Le projet REMAKE (PI P. Charvis, IRD) est basé sur une collaboration bien établie entre Géoazur, ISTerre (Grenoble), le CEREMA et nos partenaires de l’IG-EPN (Instituto Geofisico de la Escuela Politécnica Nacional, Quito, Ecuador) et de l’IGP (Instituto Geofisico del Perú). Cette collaboration permet un accès à un vaste ensemble de données existantes et à des réseaux géophysiques modernes, et apporte une solide expertise interdisciplinaire.

***
FINANCEMENT ANR-15-CE04-0004
DEBUT Octobre 2015
DUREE 48 mois