OBSIVA 300x127PI : M. Laigle
FINANCEMENT : AXA Research Fund, Fondation Simone et Cino Del Duca/Académie des Sciences
DEBUT
DUREE

Aux Antilles, la base de données dont dispose Géoazur est exceptionnelle et permet d’envisager la construction d’un modèle en trois-dimensions de la zone de subduction antillaise, avec une résolution kilométrique sur une région de 400 km de long, sur 250 km de large, et jusqu’à 100 km de profondeur. L’objectif du projet est de quantifier la magnitude maximale des séismes qui pourraient affecter les Petites Antilles. Piloté par M. Laigle, ce projet a pu être initié grâce à l’obtention d’une bourse postdoctorale de l’AXA Research Fund par M. Paulatto pour 2 ans, au travers d’une candidature via l’Université Nice Sophia Antipolis début 2014.

Ce premier travail a permis d'obtenir 18 mois plus tard l’un des trois prix de la Fondation Simone et Cino del Duca de l’Académie des Sciences (Mai 2015). Ce nouveau financement va permettre d’inverser conjointement la totalité des tirs et séismes en vue d’obtenir un modèle 3D d’hétérogénéité de vitesse des ondes P et S de la zone de subduction, et de réaliser la modélisation du flux de chaleur à partir des données récemment acquises au large de la Martinique (campagne Antithésis) afin de préciser les températures sur le plan de faille en regard de ses parties cassantes et des zones riches en fluides. L’objectif final de ce travail est de mettre ce modèle à disposition de la communauté scientifique, avec une priorité aux Observatoires antillais nationaux.

Un tel modèle 3D de la structure d’une grande faille sismogène n’existe pour aucune faille au monde.