Le projet Virgo a pour but la détection les ondes gravitationnelles et de phénomènes encore cachés de l’Univers liés à la gravitation. La relativité générale d’Einstein prévoit de nouveaux phénomènes dans les champs de gravitation intense, comme ceux qui accompagnent la fusion de trous noirs. La relativité générale indique aussi le messager idéal pour les observer : les ondes gravitationnelles.

L'instrument Virgo

Advanced Virgo est une antenne conçue pour détecter leur passage. Couplée aux antennes Advanced LIGO et GEO6000, elle permettra de connaitre la direction du rayonnement. Ces quatre antennes travaillent en collaboration très étroite. Advanced Virgo, encore en cours de construction, devrait être opérationnelle début 2017. Virgo, lorsqu'il était en fonction en 2009, était en mesure d’observer une coalescence d’étoiles à neutrons à 15 millions d’années lumière. Advanced VIrgo est conçu pour être 10 fois plus sensible que Virgo pour sonder un volume d’Univers 1000 fois plus important.

Notre groupe ARTEMIS est à l’origine de la collaboration Virgo, qui réunit aujourd’hui une centaine de chercheurs autour de la détection les ondes gravitationnelles. Alain Brillet raconte la naissance de Virgo, ici.

Le développement d’Advanced Virgo offre des opportunités intéressantes aux étudiants qui souhaiteraient faire une thèse dans le domaine de la théorie de la gravitation, celui des lasers, ou de l’analyse de données. Si vous souhaitez travailler sur Virgo, n’hésitez pas à contacter Nary Man.

L'"quipe Virgo de l'unité de recherche niçoise ARTEMIS est aujourd'hui très active dans plusieurs domaines : elle est chargée de fournir le laser de haute puissance et grande stabilité qu'il faut à Advanced Virgo et éfetue pour cela de la R&D sur les lasers. Elle effectue la modélisation des antennes gravitationnelles, une activité essentielle à la conception et au pilotage des antennes.Elle étudie aussi les données et sources de bruits, et cherche à améliorer les performances des antennes et en concevoir de nouvelles, dites de "générations futures".

L’antenne Advanced Virgo est en cours de construction à Cascina, dans la plaine de l'Arno, à coté de Pise, au sein de l’Observatoire Européen de Gravitation (EGO). La construction a été décidée à l'origine par un consortium franco-italien CNRS-INFN. Les Pays bas, la Hongrie et la Pologne et l''Espagne ont rejoint le contorsium. Pour en savoir plus vous pouvez visiter le site de la collaboration Virgo ou consulter les pages grand public sur Virgo et les ondes gravitationnelles.