L'équipe accueille cette Automne 1 nouveau thésard:

  • Julien DREVON: Exploitation de l'instrument MATISSE/VLTI: imagerie des étoiles évoluées (encadrants: P. Cruzaleves et F. Millour)

 

  • Astrid Lamberts est recrutée au CNRS et intégre l'équipe de Physique Stellaire et Solaire ! Bravo Astrid !

HDUST (A. Carciofi) : Code de transfert radiatif Monte Carlo incluant gaz et poussière. Ce code permet d’obtenir des spectres et des cartes d’intensité en lumière naturelle et/ou polarisée. Ce code a besoin d’une puissance de calcul considérable pour que l’on puisse exploiter pleinement ces capacités. La version parallèle du code HDUST a donc été installée sur le Mésocentre SIGAMM (Simulations Intensives en Géophysique, Astronomie, Mécanique et Mathématiques) pour utilisation par les chercheurs de l’équipe Stellaire. L’accès à ce code très complet a été possible grâce au programme de collaboration internationale PICS France-Brésil.

Création d’une grille de modèles de disques de gaz et poussière autour des étoiles massives. Exemple d’images (cartes d’intensités) calculés en utilisant le mésocentre par A. Domiciano de Souza & A. Carciofi.

 images disques HDUST 2fcff

Ces images montrent une étoile chaude centrale (température 20000 K; type spectrale B) entourée d’un disque composé de gaz (hydrogène) et de poussière (composition de silicates avec une distribution de tailles entre 1 a 50 microns). Ce modèle physique d’étoile B[e] a été calculé par un code de transfert radiatif par méthode Monte Carlo (code HDUST). Plusieurs paramètres physiques contrôlent la structure physique du disque. Les images montrées ici ont été calculées pour deux inclinaisons du système par rapport à l’observateur (60° et 85°) et pour des longueurs d’onde dans le visible (de 0.6 à 1.2 microns) et dans l’infra-rouge thermique (entre 10 et 11 microns). On voit des différences dans ces images correspondant à des effets géométriques et aussi physiques dus à des variations des contributions relatives de l’étoile B, de l’émission du gaz ionisé dans la partie centrale, et de la poussière (formée à partir d’une distance limite où la température de la poussière est inférieure à 1500 K).

Ces images basées sur un modèle physique sont essentielles pour interpréter des observations en haute résolution angulaire avec des spectro-interférométres tels que VEGA/CHARA, VLTI/AMBER, VLTI/MIDI, VLTI/MATISSE (instrument de deuxième génération).

Publications

Domiciano de Souza, A. and Carciofi, A.C., «Grid of Supergiant B[e] Models from HDUST Radiative Transfer», Circumstellar Dynamics at High Resolution, Proceedings of a Joint ESP/Brazilian Workshop held at Foz do Iguacu, Brazil, 27 February-2 March, 2012, ASP Conference Series vol. 464, p. 149 (2012) (url)

 

 

 

Olivier Chesneau

Olivier’s favourite objects

  • Novae
  • Hypergiant stars
  • ...

Afin de rendre hommage à la contribution d'Olivier Chesneau pour la recherche en astronomie,
le laboratoire Lagrange à l'Observatoire de la Côte d'Azur et l'ESO ont décidé de créer un prix à son nom.
Le prix Olivier Chesneau est décerné tous les deux ans depuis 2015
pour la meilleure thèse de doctorat d'astrophysique soutenue les deux années précédentes, dans un institut européen et dans le domaine de la haute résolution angulaire visible/infrarouge (par exemple en interférométrie, optique adaptative...).

lien sur le site The Chesneau Prize

French Astronomical Socity (SF2A)

PNPS (Programme National de Physique Stellaire)

PNST

PNST (Programme National Soleil-Terre)

ASHRA (Action Spécifique Haute Résolution Angulaire)

   
   
   
   
Aller au haut