220404 MARMOR Mayotte bathymetrieDes chercheurs du laboratoire Geoazur (CNRS-IRD-OCA-Université Côte d'Azur) collaborent au projet ANR PIA3 Equipex+ MARMOR (Marine Advanced geophysical Research equipment and Mayotte multidisciplinary Observatory for research and Response).
Quand la surface de la Terre tremble, on ne penserait pas, à première vue, à regarder au fond des mers ou des océans. Et pourtant...


Les fonds marins sont le berceau de processus telluriques essentiels de la dynamique de notre planète (séismes, mouvements tectoniques, volcanisme, etc.). Ces événements peuvent affecter les terres et les populations, c’est pour cela qu’il faut être en mesure de les surveiller.

Au moment où le sous-sol océanique de la région au large de Mayotte, dans les Comores, connaît la plus importante éruption volcanique des 250 dernières années, ce projet propose de construire au large de l’île des infrastructures et des équipements pour étudier et prédire ces aléas et mieux répondre aux défis liés à la gestion des risques.

Le projet MARMOR a un double objectif :

- Structurer la communauté scientifique française, en fournissant à l'Infra-Structure de Recherche RESIF-EPOS les équipements nécessaires pour conduire des recherches d’excellence utilisant les outils de la sismologie et de la géodésie sous-marines.
Le réseau sismologique et géodésique français RESIFest un réseau essentiellement terrestre dont Marmor représente l’extension vers la mer

-Mettre en place une infrastructure d’observation sous-marine à Mayotte pour assurer les impératifs de surveillance sismologique continue, temps-réel et 24/7 et conduire des recherches multidisciplinaires sur les phénomènes associés à la crise sismo-volcanique en cours.

L’Equipex MARMOR

Le projet porte sur l’équipement géophysique de recherche marine avancée et d’un observatoire multidisciplinaire pour la recherche et la surveillance à Mayotte. C’est un projet ANR PIA3 Equipex+ qui a été approuvé avec un financement à la hauteur de 15,4 millions d'euros.

Le responsable scientifique, Louis Géli (Ifremer GM LAD) porte le projet avec un large partenariat dont font partie principalement le CNRS, l’IPGP, l’IRD, le BRGM, ESEO, l'Observatoire de la Côte d'Azur ainsi que les universités de Bretagne Occidentale (UBO), de Nice Côte d’Azur (UCA), de la Rochelle (LRU) et de Grenoble-Alpes (UGA).

D'après l'article initialement publié par l'INSU :

Actualité INSU du 1er avril 2022
News de la DR20 du CNRS  le 1er avril 2022
Actualité OSUG du 4 avil 2022

Contacts à Géoazur :

Jean-Mathieu Nocquet
Directeur de recherche IRD à GEOAZUR

Anthony Sladen
Chargé de recherche CNRS à GEOAZUR

Audrey Galvé
Chargée de recherche CNRS à GEOAZUR

Boris Marcaillou
Maitre de conférence UCA à Géoazur

Yann Hello
Ingénieur de Recherche IRD à Géoazur