170920 s200 marc.h ssig

Marc HÄSSIG s'est vu attribué le  "Pietro Passerini Award"  pour la thèse qu'il a  effectuée à Géoazur sur les Ophiolites.

Ce prix lui a été remis début septembre 2017 à la conférence du "Italian Working Group on Mediterranean Ophiolites" lors du meeting SIMP qui a eu lieu à Pise (Italie).
Il  récompense une quinzaine d'années de travaux effectués dans le Caucase par des scientifiques de Géoazur sur cette thématique.

Une nouvelle étude thermodynamique des phases secondaires riches en calcium et en fer (e.g., andradite, hedenbergite, kirschsteinite, wollastonite, magnétite) des principales chondrites carbonées effectuée par deux chercheurs de l'Université Côte d'Azur, le laboratoire Géoazur (UNS, CNRS, OCA, IRD) et le laboratoire Lagrange (UNS, CNRS, OCA) questionne à la fois la classification historique des chondrites carbonées et la stratification crustale de leur corps parent. Ces travaux viennent d’être publiés, le 15 août 2017 dans Nature Communication.

Logo170711 ActuMLDes chercheurs du laboratoire Géoazur (CNRS/ Université Côte d’Azur/Observatoire de la Côte d’Azur/IRD) et de l’Institut de physique du globe de Paris (IPPG de Paris/ CNRS/ Université Paris Diderot) viennent d’obtenir pour la première fois une image tridimensionnelle de la faille de subduction des Petites Antilles, où la plaque de l’océan Atlantique plonge sous la plaque Caraïbe sur les 150 premiers kilomètres de profondeur. Cette rencontre ne se fait pas sans friction : elle peut générer de grands séismes comme ceux de 1839 et 1843, d’une magnitude estimée entre 7.5 et 8.5 et qui ont dévastés les villes de Fort de France en Martinique et de Pointe à Pitre en Guadeloupe, entraînant des milliers de morts.