170314 NicholasStewartNicholas Stewart, doctorant à Géoazur,  récompensé par un award lors de l’AGU 2016 : le plus grand rassemblement des spécialistes mondiaux en géophysique !

Chaque année, à l’occasion de l’American Geophysical Union (AGU) qui rassemble près de 25 000 participants, 3 à 5 % des meilleures présentations d’étudiants se voient récompensées par un Outstanding Student Paper Awards (OSPA).

logoASTRATE Dans le cadre du projet européen ASTRATE (Assessment, STrategy And Risk Reduction for Tsunamis in Europe), le CNRS présente un film de prévention du risque tsunami à Nice "Un Tsunami à Nice, vraiment ?"   avec la participation de Damienne Provitolo et Christophe Larroque.

Réalisation Gabriel Haurillon et Fanny Moulin // Yokwé Films pour le CNRS // 2017

pedernales 1

Article publié dans les actualités de l'INSU le 10 janvier 2017 sur des travaux publiés dans Nature Geoscience.
Le cycle sismique est classiquement présenté comme une alternance entre une phase inter-sismique, au cours de laquelle les contraintes tectoniques sur les failles augmentent, suivie d’une brève phase co-sismique, dans laquelle un séisme important relâche ces contraintes accumulées.

Ces dernières années, des études paléosismologiques ont au contraire mis en évidence sur plusieurs failles, de très longues phases inter-sismiques dont le relâchement conduit à l’occurrence d’événements sismiques multiples, ce qui a fait émerger la notion de « supercycle ».

F2Ab

Information parue dans 20 min le 28 novembre 2016

L’Ifremer, le CNRS, l’Université de Nice Sophia Antipolis (UNS), l’Observatoire de la Côte d¹Azur (OCA) et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) viennent de mettre en service un observatoire sous-marin au large de Nice.Cet observatoire vient à point nommé renforcer l’infrastructure de recherche EMSO-France, contribution nationale au tout nouveau ERIC EMSO, établi à Rome le 29 septembre dernier (ERIC : European Research Infrastructure Consortium).

Aller au haut