Installé au coeur du continent antarctique, le télescope ASTEP observe l’étoile β Pictoris en permanence. Le soleil ne se lève plus depuis le 5 mai. Il réapparaitra le 11 août. En attendant, les conditions sont parfaites pour l’astronomie. Le ciel s’éclaircit autour de midi, mais le télescope peut mesurer très précisément la brillance de l’étoile. Nous détectons clairement ses pulsations: β Pictoris est une étoile variable, de type δ Scuti. Les petites variations dans la courbe de lumière et les cassures sont dues aux variations de brillance du ciel en raison de la lune et du soleil (autour de midi). La précision est de l’ordre de 0.2mmag par point. Pas de signe de planète pour l’instant... 

Aller au haut