Les observations de β Pictoris sont terminées depuis le 14 octobre. En effet, le ciel est trop lumineux et ne permet plus d'observer aucune étoile. Nous reprendrons les observations de β Pic  en mars 2018.

Cette campgane d'observation, commencée le 5 mars a été un vrai succès. Nous avons observé β Pic, 'en continu' pendant plus de 7 mois. Les données traités en temps réel, sur site, ont déjà été analysées. Nous n'avons détecté aucune signature du transit de la planète ni de sa sphère de Hill. La raison est probablement liée à la faiblesse du signal ou tout simplement au fait que le transit n'a pas encore eu lieu. Nous sommes en train de travailler sur les routines de traitement des données afin de les améliorer, pour pouvoir détecter des variations longue période relativement faible. Cela nous permettra également de rechercher une éventuelle signature du transit d'ue nouvelle planète.

Néanmoins, l'analyse de la  courbe de lumière de  β Pic nous a déjà permis de caractériser les pulsations de l'étoile (article "The δ Scuti pulsations of β Pictoris as observed by ASTEP from Antarctica" soumis à la revue Astronomy & Astrophysics ). Nous avons détecté 31 fréquences de pulsations de l'étoile dont 28 sont de nouvelles détections. Toutes les fréquences ont été détectées dans le domaine spectral 34.76 - 75.68 cycles/jour. Nous montrons également que l'une des fréquences détéctée varie en amplitude sur la durée d'observation de 7 mois. 

 

astep bp fig1Fig.1. Courbe de lumière continue de b Pictoris d'un durée de 7 jours en juin 2017 avec un zoom de quelques heures  montrant les pulsations de l'étoile 

 

astep bp fig2

Fig.2.  Spectre d'amplitude de β Pictoris et la fenêtre spectrale d'observation en bleu. En rouge, identification des 31 fréquences détectées.

 

astep bp fig3

Fig.3. Comparaison des données ASTEP avec celles beaucoup plus précises de HST, obtenues le 17 juin 2017. En noir, la courbe théorique des pulsations de l'étoile calculée à partir des 31 fréquences détectées.

 

 

 

Aller au haut