Les observations de β Pictoris, arrêtées depuis le 14 octobre, ont repris depuis le 5 mars avec l'arrivée de la nuit polaire. 

Nous avons observé β Pic, 'en continu' pendant plus de 7 mois de mars à octobre 2017. Les données traités en temps réel, sur site, ont déjà été analysées. Nous n'avons détecté aucune signature du transit de la planète ni de sa sphère de Hill. La raison est probablement liée à la faiblesse du signal ou tout simplement au fait que le transit n'a pas encore eu lieu. Nous travaillons actuellement sur l'amélioration des routines de traitement de données pour pouvoir détecter des variations longue période relativement faible. Cela nous permettra également de rechercher une éventuelle signature du transit d'ue nouvelle planète.

Les conditions météorologiques sont actuellement favorables  et les courbes de lumière que nous recevons sont de bonne qualité.

 

Le télescope ASTEP prêt pour commencer les observations de  β Pictoris. Photo Marco Buttu

 

 

Aller au haut