Quelques-unes des images les mieux résolues jamais obtenues au moyen du Très Grand Télescope de l’ESO ont pour la toute première fois permis d’assister à la transformation d’une étoile âgée en une nébuleuse planétaire prenant l’aspect d’un papillon. Ces observations de la géante rouge L2 Puppis effectuées par le nouvel instrument SPHERE positionné en mode ZIMPOL, révèlent par ailleurs l’existence d’un proche compagnon stellaire. Les étapes qui conduisent à la mort des étoiles demeurent aujourd’hui encore en partie énigmatiques pour les astronomes – notamment l’origine d’une telle nébuleuse bipolaire, en forme de sablier.

Some of the sharpest images ever made with ESO’s Very Large Telescope have for the first time revealed what appears to be an ageing star in the early stages of forming a butterfly-like planetary nebula. These observations of the red giant star L2 Puppis from the ZIMPOL mode of the newly installed SPHERE instrument also reveal a close companion. The dying stages of the lives of stars continue to pose many riddles for astronomers. Crédit : ESO/P. Kervella

Lire le communiqué sur le site de l’ESO.

Ce travail de recherche a fait l’objet d’une publication intitulée “The dust disk and companion of the nearby AGB star L2 Puppis”, par P. Kervella, et al., à paraître dans l’édition du 10 juin 2015 de la revue Astronomy & Astrophysics.

L’équipe est composée de P. Kervella (Unité Mixte Internationale Franco-Chilienne d’Astronomie, CNRS/INSU, France ; Département d’Astronomie, Université du Chili, Santiago, Chili ; LESIA Observatoire de Paris, CNRS, UPMC ; Université Paris-Diderot, Meudon, France), M. Montargès (LESIA, France ; Institut de Radio-Astronomie Millimétrique, St Martin d’Hyères, France), E. Lagadec (Laboratoire Lagrange, Université de Nice-Sophia Antipolis, CNRS, Observatoire de la Côte d’Azur, Nice, France), S. T. Ridgway (Observatoires Nationaux d’Astronomie Optique, Tucson, Arizona, Etats-Unis), X. Haubois (ESO, Santiago, Chili), J. H. Girard (ESO, Chili), K. Ohnaka (Institut d’Astronomíe, Université Catholique du Nord, Antofagasta, Chili), G. Perrin (LESIA, France) et A. Gallenne (Université de la Conception, Département d’Astronomíe, Concepción, Chili).