L’Observatoire de la Côte d’Azur (OCA) est un établissement public national d'enseignement supérieur et de la recherche à caractère administratif (EPA) et porte par ses statuts les missions de recherche scientifique, de services d'observation et de diffusion des connaissances d'un Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). L’OCA regroupe et pilote les activités de recherche en sciences de la Terre et de l’Univers de la région azuréenne grâce à son unité mixte de services, Galilée et ses 3 unités de recherche multitutelles (OCA, CNRS, UNS, IRD) : Artémis, Géoazur et Lagrange. L’OCA est membre de la ComUE Université Côte d'Azur fondée le 27 février 2015.

Avec la création de l’Observatoire de Nice en 1881, l’histoire azuréenne du développement des moyens dédiés à l’étude des phénomènes cosmiques et astrophysiques ainsi qu’à celle de notre environnement proche, s’est poursuivie au début des années 1970 avec la construction d’un site d’observation sur le plateau de Calern. En 1988, le Centre d’Etudes et de Recherches en Géodynamique et en Astrométrie (CERGA), structure interuniversitaire hébergée sur le plateau de Calern et à Grasse, fusionne avec l’Observatoire de Nice pour former l’Observatoire de la Côte d’Azur. En 2008, les activités de recherche en geosciences menées au sein du laboratoire Géoazur rejoignent l’OCA.

 Avec quelques 450 agents localisés sur 4 sites géographiques (site historique du Mont Gros, campus Valrose de l’UNS à Nice, Sophia Antipolis et le site d’observation du plateau de Calern), l’OCA est un des 25 Observatoires des sciences de l’Univers français chargés du recueil continu et systématique de données observationnelles de la Terre et de l’Univers. Son rôle est d’explorer, de comprendre et de valoriser les sciences de la Terre et de l’Univers, que ce soit en astrophysique, en sciences de la Terre, mais aussi dans les sciences connexes comme la mécanique, le traitement du signal, ou l’optique. 

Pour produire et exploiter les données recueillies par les grands instruments au sol et dans l’espace,  l’OCA met en œuvre une approche globale combinant théorie, modélisation, observation, analyse et constitution de banques de données. Pour cela, l’OCA dispose de l’unité de services Galilée permettant de soutenir le fonctionnement des laboratoires de recherche (gestion administrative et financière, services techniques, informatique) et de mettre en œuvre la politique scientifique de l’établissement  au travers d’infrastructures de recherche (site d’observation du plateau de Calern, mésocentre de calcul intensif mutualisé, bureau d’études et atelier de mécanique mutualisé, salles blanches).

L’OCA contribue à son environnement sociétal en transmettant les questionnements et les développements de la science contemporaine produite en son sein. D’une part, les laboratoires de l’OCA contribuent activement à la formation universitaire à l’UNS à tous les niveaux, depuis la licence jusqu’au doctorat. De plus, l’OCA met en place un dispositif unique d’observations en astrophysique et en géosciences, dédié à l’enseignement universitaire et à la recherche, donnant ainsi l’opportunité aux étudiants de se former par les thématiques de recherche spécifiques à l’OCA : le Centre Pédagogique Planète Univers (C2PU). D’autre part, l’OCA est très impliqué dans sa mission de diffusion des connaissances vers tous les publics, profitant de la combinaison unique entre son patrimoine exceptionnel et les recherches contemporaines.

 

Eléments clés

Statut : Etablissement public à caractère administratif (EPA), Observatoire des sciences de l'Univers (OSU)

Missions : recherche, observation, formation, diffusion des connaissances, coopération internationale

Localisation sur 4 sites géographiques : site du Mont Gros, Valrose (campus de la faculté de sciences de l’Université de Nice Sophia Antipolis), Sophia Antipolis, site d’observation du plateau de Calern

Effectifs : 450 personnels

Thématiques : sciences de la Terre et de l’Univers

Unités : 3 laboratoires de recherche (Artémis, Géoazur, Lagrange) ; 1 unité de services (Galilée)

Directeur : Thierry Lanz, depuis le 1er juillet 2015