concordia2019 webDjamel Mékarnia, chercheur CNRS, et Karim Agabi, ingénieur de recherche Université de Nice Sophia Antipolis, du laboratoire Lagrange (CNRS-UNS-OCA) ont débarqué en Antarctique le 22 novembre dernier pour un séjour de plus de deux mois dans la base Concordia. Elle se situe sur le Dome-C, un très vaste dôme de glace culminant à 3233 mètres et se trouve à une distance de 1 100 km de la base côtière française Durmont d’Urville. Mais pourquoi des scientifiques partent passer les Fêtes de fin d’année dans un milieu aussi hostile ?

cta australL'observatoire Cherenkov Telescope Array (CTA) annonce aujourd'hui la signature de trois conventions qui permettront de construire son site austral au Chili, plus précisément sur les terrains de l'ESO à 11km au sud-est du Très grand télescope (VLT) dans le désert d'Atacama. CTA sera formé d'un réseau de 118 télescopes répartis sur deux sites, un dans l'hémisphère Nord et un autre dans l'hémisphère Sud. Les équipes du CNRS et du CEA ont notamment participé au choix de l'implantation dans l'hémisphère Sud et préparent les instruments pour les télescopes. Les premières observations gamma de l'Univers par CTA sont attendues dès 2022.

> Lire le communiqué du CNRS

eso1840a 100pxEn testant un nouveau sous-système de l’instrument SPHERE, un chasseur d’exoplanètes installé sur le Very Large Telescope de l’ESO, des astronomes dont Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. de l'UMR Lagrange (CNRS-UNS-OCA) ont pu capturer, avec une résolution inédite – supérieure à celle caractérisant les observations d’Hubble, les moindres détails de l’interaction turbulente entre les deux étoiles du système R Aquarii. Illustration : © ESO/Schmid et al.

> Lire le communiqué de presse photo de l'ESO

Les 12 et 13 novembre 2018, l’Observatoire de la Côte d’Azur a accueilli sur son site du Mont-Gros un workshop international dédié à la microscopie électronique à balayage (MEB), co-organisé avec la société ScienTec, distributeur d’équipements scientifiques. En partenariat avec les leaders mondiaux de ce domaine high-tech (COXEM, Oxford et Bruker), le workshop a donné lieu à des présentations, des démonstrations et des sessions pratiques de microscopie électronique à balayage avec les microscopes EM-30+, EM-30 AX+, et CX 200+ de COXEM associés aux systèmes d'analyses chimiques (EDS, WDS, EBSD) d'Oxford et de Bruker.

bpc microscope p41481 vignetteLes équipes du CNES ont procédé à une première, avec la désorbitation passive et innovante du satellite Microscope (MICROSatellite à trainée Compensée pour l'Observation du Principe d'Equivalence). Elle fait suite à deux ans de mission scientifique et six mois d’expérimentations technologiques fructueuses. Microscope a pu en effet tester le principe d'équivalence, érigé en fondement de la théorie de la relativité générale par Albert Einstein, et qui veut que dans le vide, tous les corps tombent avec la même vitesse. Et compte tenu des premiers résultats, le principe d'équivalence reste valable. Pour en savoir plus, retrouvez l'interview de Gilles Métris, astronome à l’UMR Géoazur (UNS-CNRS-OCA-IRD) et co-principal investigateur de cette mission, responsable des développements des algorithmes et des logiciels pour l’analyse des données.

> Lire le communiqué du CNES

L’Observatoire de la Côte d’Azur (OCA), Le CNRS et l’Université de Nice Sophia Antipolis (UNS) ont créé un laboratoire de recherche commun avec Thales Alenia Space (TAS). La convention de partenariat a été signée le mercredi 10 octobre 2018 sur le site du Mont-Gros de l’Observatoire en présence des représentants des quatre établissements et de Jeanick Brisswalter, Vice président Recherche d’Université Côte d’Azur dont l'OCA, le CNRS et l'UNS sont membres.

Jean KovalevskyJean Kovalevsky, astronome émérite à l'Observatoire de la Côte d'Azur, était une figure de l’astronomie française et un spécialiste reconnu au niveau mondial de la mécanique céleste, de la géodésie spatiale et de l'astrométrie. Cet ancien président de la Société Astronomique de France et créateur de la commission des cadrans solaires, est décédé le 17 août 2018. François Barlier et François Mignard lui rendent hommage.

Le roi Albert II de Belgique, la reine Paola, le Prince Laurent de Belgique et sa famille ont visité le site d'observation de Calern. Echanges passionnants avec notre directeur Thierry Lanz, avant une observation au C2PU organisée par Jean-Pierre Rivet.

Albert2 paola belgique 500px

Aller au haut